Enregistrement | Perdu votre mot de passe ?

.

.

La société immobilière Royal LePage annonce que le prix moyen d’une habitation au Canada a augmenté entre 3,6% et 6,1% au quatrième trimestre de 2011. Elle s’attend à ce que le prix moyen des maisons continue d’augmenter en 2012 de 2,8%. “L’année s’amorce sur un dynamisme marqué, et sous l’effet stimulant des taux d’intérêt très bas, nous prévoyons que le marché va continuer de progresser – bien que le rythme sera légèrement plus lent”, a prédit Phil Soper, président et chef de la direction de Royal Lepage.

Au quatrième trimestre 2011, le prix des maisons standards à deux étages a augmenté de 4,2% annuellement, pour s’établir à 375 427 $, alors que celui des maisons individuelles de plein-pied a progressé de 6,1%, à 344 392$. Le prix moyen des appartements en copropriété standard a augmenté de 3,6%, pour s’établir à 234 680 $.

Sur le plan régional, Royal LePage s’attend à ce que des villes dont l’économie est axée sur les biens, comme Calgary, Regina et Winnipeg, affichent un meilleur rendement que les grands centres urbains comme Toronto et Vancouver. Royal LePage prévoit que le prix moyen des maisons à Calgary augmentera de 3,6% en 2012. En 2011, c’est à Regina que l’augmentation du prix moyen des maisons a été la plus forte, le prix des maisons standard à deux étages ayant progressé de 19,5% annuellement.

.

La performance du marché par province

À Halifax, le bon niveau de confiance des consommateurs et les faibles taux d’intérêt se sont traduits par une saine appréciation annuelle des trois types d’habitation étudiés, qui varie en moyenne de 4,5 à 6,7%. On prévoit qu’à la fin de l’année 2012, le prix moyen des habitations à Halifax sera 3,4% plus élevé qu’en 2011.

La présence des premiers acheteurs et la confiance des consommateurs envers l’économie ont contribué à la hausse soutenue des prix à Montréal au quatrième trimestre de 2011. On prévoit qu’à la fin de 2012, le prix moyen des habitations à Montréal sera 1,3% plus élevé qu’il ne l’était en 2011.

À Ottawa, la robustesse de l’économie locale et les faibles taux d’intérêt ont entraîné une saine appréciation des prix variant de 5,0 à 6,7%. Le prix moyen des habitations à Ottawa à la fin de l’année 2012 devrait être 3,3% plus élevé qu’en 2011.

En 2011, le faible nombre de propriétés à vendre à Toronto a causé une bonne croissance des prix par rapport à l’année précédente, qui varie en moyenne de 3,4% à 7,2% pour les types d’habitation étudiés. L’immigration et les faibles taux d’intérêt continuent également de pousser vers le haut le prix de l’immobilier. On prévoit qu’à la fin de 2012, le prix moyen des habitations à Toronto sera 2,6% plus élevé par rapport à 2011.

L’immigration et les faibles taux d’intérêt ont engendré une saine augmentation annuelle des prix de l’immobilier à Winnipeg, les prix ayant enregistré en moyenne une hausse de 3,7% à 5,0%. Le prix moyen des habitations à Winnipeg devrait être 4,2% plus élevé à la fin de 2012 qu’il ne l’était en 2011.

À Regina, le nombre peu élevé de propriétés à vendre et la forte demande ont mené à une hausse des prix moyens par rapport à la même période l’année dernière. Cette augmentation des prix s’est chiffrée à 7,9% dans le cas des appartements en copropriété standard, et à 19,5% dans le cas des maisons standard à deux étages, soit la plus forte hausse parmi les types d’habitation étudiés au Canada. On prévoit qu’à la fin de l’année 2012, le prix moyen des habitations à Regina sera 5,0% plus élevé qu’il ne l’était en 2011.

Calgary affiche de modestes hausses annuelles pour deux types d’habitation (maisons standard à deux étages et appartements en copropriété standard), tandis que le prix des maisons individuelles de plain-pied s’est majoré de 6,2%. Cette augmentation serait attribuable à la pénurie de maisons individuelles de plein-pied à vendre.

Le prix des trois types d’habitation a enregistré de modestes gains à Edmonton, qui varient de 1,3 à 3,2%. On prévoit qu’à la fin de l’année 2012, le prix moyen des habitations à Calgary grimpera de 3,6%, alors qu’on s’attend à une hausse de 2,6% à Edmonton, comparativement à 2011.

Vancouver a encore affiché certaines des appréciations de prix en glissement annuel  les plus importantes au Canada, soit 10,7% dans le cas des appartements en copropriété standard et 14,1%dans le cas des maisons individuelles de plein-pied. Le prix moyen des habitations à Vancouver devrait être 2,3% plus élevé à la fin de 2012 qu’il ne l’était en 2011.

Prévisions du marché 2012 par Royal Lepage

Performance 4ème trimestre 2011

.

.

  • Digg
  • del.icio.us
  • Facebook
  • email
  • StumbleUpon
  • Twitter
  • LinkedIn
  • MySpace
  • viadeo FR
  • Add to favorites
  • Google Bookmarks
  • Netvibes
  • Yahoo! Buzz